Melania

Voyance gratuite

Melania - Voyance gratuite

 

Le troisième Œil, le siège secret de notre sixième sens

Les sages indiens connaissent depuis longtemps le troisième Œil… Serait-il vraiment un pouvoir secret que nous possédons tous ?

 

Le Troisième Œil porte bien son nom : il nous permet de voir ce que nos yeux ne voient pas. Il est notre « œil intérieur » ou « l’œil de l’âme ».

Il est surtout présent dans la tradition et la culture hindoue, mais aujourd’hui de plus en plus de cultures à travers le monde reconnaissent plus ou moins ouvertement son existence.

L’œil de la connaissance, un « outil secret »

Notre troisième œil ou « œil de la connaissance » se trouve au niveau du sixième chakra, sur le front, entre les sourcils.

C’est la raison pour laquelle, en Inde, les divinités et les saints sont souvent représentés avec une marque ronde sur leur front : elle représente le troisième œil.

Bien évidemment, cet œil n’est pas visible. C’est un « outil secret » qui ne peut être maîtrisé qu’à force d’efforts constants et d’un travail spirituel important. Il doit surtout être compris comme un « organe subtil », symbole de la capacité de notre esprit de percevoir une réalité invisible, plus subtile.

Nos cinq sens nous permettent de percevoir la réalité à travers la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat et le toucher. Mais nous disposons également d’un « sixième sens » : notre troisième œil. Celui-ci nous ouvre la porte vers une réalité invisible, vers une perception très fine de notre monde.

Les chakras – des portes vers le monde extérieur

Afin de comprendre l’importance du troisième œil, il faut savoir en effet qu’il correspond au sixième chakra.

Comme vous le savez probablement, les chakras représentent des centres d’énergie vitale. Leur nom signifie « roue » en sanskrit. Le rôle des chakras est de véhiculer notre énergie vitale (ou « prana« )  et d’assurer le mouvement perpétuel dans ce « réseau énergétique » qui nous est absolument indispensable.

Selon la tradition indienne et tibétaine, le corps humain compte plusieurs milliers de chakras, mais les principaux sont au nombre de 7, localisés le long de la colonne vertébrale.

Les 7 chakras captent l’énergie de notre environnement et la transforment en énergie nécessaire à notre corps spirituel et physique. Ils assurent ainsi l’échange énergétique entre notre « être profond » et l’environnement extérieur. Les chakras sont en mouvement permanent, ils tournent sans cesse comme des « roues » (d’où leur nom en sanskrit).

Les chakras sont connectés au réseau d’énergie vitale du corps et chacun d’entre eux est relié à une dimension psychologique et spirituelle de l’être humain.

Ainsi :

Le premier chakra est le « chakra de la racine ». Il est situé au niveau du périnée et il est lié au système lymphatique, au métabolisme mais aussi à notre côté « pieds sur terre », à la gestion du quotidien, au sens pratique.

Le deuxième chakra est situé entre le nombril et le pubis. Il est associé

à l’élément Eau et il régit l’appareil reproducteur, le système immunitaire, ainsi que la sexualité.

Le troisième chakra est le « chakra solaire », situé au niveau du plexus. Il est associé au système digestif et à l’élément Feu. Il gère la confiance en soi, les émotions et la capacité à prendre sa place en société, au sein de la famille, etc.

Le quatrième chakra est le « chakra du cœur », situé au centre de la poitrine. Il est associé à l’élément Air et gère le système circulatoire et les poumons. Il est également associé à l’Amour, dans le sens d’amour pour un partenaire, mais aussi dans le sens plus large : amour des autres, de la vie et de nous-mêmes.

Le cinquième chakra est le chakra de la gorge. Situé, comme son nom l’indique, au  niveau de la gorge, il est le siège de la communication mais aussi de l’expression de la créativité et de l’intuition.

Le sixième chakra est le chakra frontal ou « le troisième œil de la connaissance ». Situé entre les sourcils, il est lié au système nerveux, à la perception visuelle. Il représente le siège de l’inspiration divine et de la conscience profonde.

Le septième chakra s’appelle le « chakra coronal » ou « chakra du ciel ». Il est localisé sur le sommet de la tête et il est associé à la glande pinéale et aux activités intellectuelles. Il est considéré comme le siège de l’accomplissement de l’être humain. C’est le chakra suprême.

Le rôle du troisième œil

L’œil de la connaissance ou le troisième œil situé donc au niveau du sixième chakra a un rôle bien précis : sa mission est de nous mettre en connexion avec une sagesse divine à laquelle nous pouvons tous accéder, en principe.

Lorsque ce chakra fonctionne parfaitement, il favorise l’intuition, l’esprit clair ainsi que la prise de décision.

C’est également de lui que dépend notre discernement, notre capacité à interpréter de manière juste les messages que nous percevons du monde extérieur.

Nous venons tous au monde avec nos 5 sens et avec cet outil supplémentaire, le troisième œil, qui est en quelque sorte « la synthèse » de tous nos sens. Il nous permet non seulement de recevoir des sensations et des messages, mais surtout de leur donner un sens plus subtil, plus profond, de voir au-delà de ce que nous voyons.

Mais, bien que cet outil existe chez chacun d’entre nous, il est très complexe et la plupart des gens n’en auront jamais conscience !

C’est un outil qui demande à être découvert et développé progressivement. Et il est important de savoir que ceci peut être réalisé à tous les âges.

Ouvrir son troisième œil

Il existe bien sûr des exercices spécifiques (de tradition hindoue) qui favorisent l’ouverture du troisième œil et du chakra correspondant. Mais l’ouverture d’un chakra n’est pas une chose à prendre à la légère. Ces exercices doivent toujours être réalisés avec l’accompagnement d’une personne avisée.

Ceci dit, en dehors de ces exercices plutôt « techniques », nous pouvons déjà faire un premier pas – facile – vers l’ouverture du troisième œil : tout simplement en prenant conscience de son existence et en lui accordant plus d’importance.

Tous les jours, sans le savoir, nous utilisons cet « œil de la sagesse » : nous utilisons notre intuition, notre créativité, nous cherchons l’inspiration et nous trouvons des idées qui semblent surgir de nulle part.

Une bonne partie de ces intuitions nous parviennent par le biais du troisième œil. Une bonne partie des questions que nous nous posons sur la vie et sur nos expériences sont favorisées également par notre troisième œil.

Lorsque nous nous demandons pourquoi telle ou telle chose est arrivée, lorsque nous prenons du recul et nous essayons de « voir le tableau » dans son intégralité ou de « voir au-delà des apparences », nous faisons appel à notre troisième œil.

Lorsque nous écoutons plus que nous ne parlons, lorsque nous observons attentivement les autres et tout ce qui se passe autour de nous, nous faisons appel au troisième œil. Aiguiser son sens de l’observation est une manière de stimuler le troisième œil.

Lorsque nous prenons quelques minutes dans notre quotidien agité pour contempler la nature, pour faire le vide dans son esprit ou encore méditer, nous faisons appel au troisième œil et nous stimulons son fonctionnement.

Cet outil « secret » ne demande qu’à être utilisé : plus nous lui faisons confiance, plus il se développera et pourra nous servir au quotidien.

A très bientôt.

Votre amie,