Melania

Voyance gratuite

Melania - Voyance gratuite

Comment retrouver votre indépendance après une rupture amoureuse

A la fin d’une relation amoureuse, le chagrin nous habite et nous envahit, parfois à tel point qu’il nous semble difficile de survivre à ce tourbillon d’émotions.

Pourtant, nous n’avons pas d’autre choix que celui de nous reconstruire, de regagner notre indépendance, de réapprendre à nous faire confiance et à ne dépendre que d’une seule et unique personne : nous-même… Un cap qui peut être particulièrement difficile à franchir si vous avez été dépendant(e) d’un(e) autre depuis longtemps.

retrouver l'amour après ruptureSouvent, lors de mes consultations, je suis confrontée à des personnes abattues, fragilisées, bouleversées, parfois même égarées après une rupture amoureuse. Elles sont généralement habitées par le sentiment que seules, elles ne valent plus rien et ne sont plus capables de rien.

C’est pourquoi je voulais aujourd’hui partager avec vous quelques conseils inspirés de mon expérience de voyante pour vous aider à regagner votre indépendance physique, psychique et émotionnelle après une rupture amoureuse.

Commencez par faire une liste

Établissez une liste de toutes les choses que vous devez entreprendre à présent que vous êtes seul(e) et célibataire : trouver un nouvel appartement ou peut-être changer de région ? Faire vos changements d’adresse ? Contacter vos proches ? Trouver un emploi ?
Si les ressources financières manquent, peut-être pouvez-vous contacter un membre de votre famille ou un ami qui pourrait vous donner un coup de main, le temps pour vous de reprendre le contrôle de vos finances ?
N’entamez pas tous ces chantiers en même temps, mais plutôt de façon organisée et méthodique, en commençant par ceux à caractère urgent.
Le fait de poser les choses sur papier vous aidera à matérialiser l’ampleur de la tâche, ou au contraire, à relativiser votre situation. En face de chaque point de votre liste, vous pouvez énumérer les moyens dont vous aurez besoin. Par exemple, si vous devez retrouver un emploi : (re)faire votre cv, éplucher votre carnet d’adresses (ne négligez pas votre réseau), parcourir les annonces sur Internet, déposer des annonces dans les boites aux lettres ou les boulangeries, solliciter votre entourage, demander une formation…

Faites preuve de flexibilité

Vous aurez certainement des hauts et des bas, et certaines tâches seront plus difficiles que d’autres à accomplir… Ne vous découragez surtout pas. Vous devrez faire preuve de souplesse pour jongler avec toutes les émotions et les états d’âmes qui vous habiteront pendant un temps encore.

Apprenez à pardonner

apprendre à pardonnerMême si la haine semble parfois être le chemin le plus simple, souvenez-vous qu’haïr, c’est ne pas être indifférent… Ainsi, haïr votre ex compagne ou compagnon équivaudrait, en somme, à continuer à ressentir des émotions envers lui / elle. Or, pour vous libérer, il vous faut à présent rechercher l’indépendance émotionnelle.

Alors si ce n’est pas déjà fait, entreprenez de faire un pas vers lui / vers elle en lui pardonnant ses erreurs. Et souvenez-vous que pardonner ne veut pas dire oublier, mais vous libérer des mauvais sentiments qui vous empêchent d’avancer sereinement vers l’avenir (vers l’A Venir…).

Le fait de pardonner vous évitera aussi d’emporter avec vous ce bagage lourd et douloureux que représentent l’amertume et la haine, un bagage dont vous devez absolument vous séparer avant d’entamer une nouvelle histoire amoureuse sereinement.

Enfin, pardonnez-vous vous-même pour toutes les erreurs que vous avez pu commettre, car ce sentiment de culpabilité est une embûche sur votre route vers l’indépendance et la liberté émotionnelle.

Entourez-vous de personnes positives

Pendant un temps, évitez de côtoyer des personnes négatives, pessimistes, qui traversent peut-être elles aussi des moments difficiles. Souvenez-vous que pour être heureux, il faut parfois apprendre à être égoïste. Pensez d’abord à vous, car si vous n’êtes vous-même pas heureux(se) et épanoui(e), vous ne pourrez rendre personne heureux en retour.
Entourez-vous plutôt de personnes capables de vous élever, de vous faire rire, de vous encourager, de vous booster et de vous remplir de l’énergie positive dont vous avez tant besoin.

Concentrez-vous sur les aspects positifs du célibat

Il y a du bon dans le célibat : vous avez (enfin !) un grand lit pour vous tout(e) seul(e), vous faites ce que vous voulez quand vous le voulez, sans avoir à prendre en compte les envies ou les contraintes d’un(e) autre ; vous pouvez vous remettre au sport, à la musique, à la couture,… bref, à tous ces loisirs qui vous font du bien et que vous aviez mis de côté. Vous pouvez sortir avec vos amis, séduire ou vous faire séduire à nouveau. Si vous avez des enfants et en partagez la garde, vous pouvez continuer à être père / mère tout en ayant des plages de liberté que beaucoup d’autres parents vous envieront. Vous pouvez faire quelques folles dépenses, et craquer (enfin) sur cette petite robe, cette veste en cuir ou cette paire de chaussures qui vous fait de l’œil depuis un moment déjà…
Plutôt que vous plaindre et vous morfondre dans la peine, faites le choix de regarder votre célibat comme une étape nécessaire, nouvelle, excitante et positive : cela vous aidera à supporter la douleur et l’incertitude.

Un Mantra pour vous accompagner sur la voie du bonheur

Malgré ces bonnes résolutions et ces pensées positives, vous traverserez des périodes de doute. Dans ces moments-là, répétez-vous, au fond de vous ou à voix haute, ce mantra :

La fin d’une relation n’est pas la fin du monde. Je rebondirai. Je trouverai la voie du bonheur. J’apprendrai à être indépendant(e), à me sentir plus fort(e) au fil des jours, des semaines et des mois. Je guérirai mon cœur. J’aimerai à nouveau, et je serai une meilleur(e) personne.

Après lecture de ces quelques lignes, j’espère que la plupart d’entre vous auront réanimé la flamme au fond d’eux-mêmes, et que ces conseils vous aideront à reprendre confiance en vous.

Et si malgré tout vous vous dites encore « il est où le bonheur, il est où… ? », croyez-moi, il est là, à quelques pas de vous : il vous suffit juste d’y croire.